Catégorie: Exposition

Lieu: Médiathèque José Cabanis

Photographies d’Isabelle Lemarchand

À la limite des vagues, les marées des derniers jours avaient laissé une longue et large bande d’ordures. Sacs et bouteilles de plastique, emballages de divers genres, chaussures trouées, pneus, boîtes, bidons, le tout recouvert d’une espèce de mousse grisâtre qui, non content de ressembler à de la boue, puait beaucoup. Ça sentait la putréfaction, les choses pourries, la mort…

Autrefois – mais quand ? Il y a mille ans ? – les marées laissaient sur la rive des algues, des étoiles de mer, des coquillages… Et comme ça sentait bon ! C’était un véritable distillat d’air marin.

Extrait : La Pyramide de boue d’Andrea Camilleri

 

Isabelle Lemarchand, artiste vivante, colorée, pétillante a commencé sa passion pour la photographie « au siècle dernier » avec la photo argentique.

En effet, elle réalisait des portraits durant les vacances d’été sur les plages de l’Atlantique. Au contact direct des personnes qu’elle photographiait. Ensuite, elle continua à fixer sur pellicules les moments furtifs que son regard captait. L’arrivée du numérique, l’avènement des téléphones portables facilitant la photographie, lui permirent d’assouvir sa passion pour immortaliser tous les moments de la vie.

Une porte entrouverte dans une ruelle, un morceau de bois flotté échoué sur la plage, un galet abandonné au bord d’un chemin, tout était matière à art et à évasion dans le travail d’Isabelle Lemarchand.

Médiathèque José Cabanis (au 2ème étage)