Accueil  -- < - page suivante >>

C'est épatant
Les personnages 

Plick et Plock

Les dessins en noir et blanc de Christophe, parus dans Le Petit Français illustré entre 1893 et 1904 sont regroupés et édités par Armand Colin. De nombreuses rééditions ont été faites depuis, dont une par ce même éditeur en 1985 et une autre en livre de poche en 1965. Christophe développe dans ces planches son observation des enfants et une volonté pédagogique. Ses deux personnages, deux gnomes, errent dans la maison en quête de nouvelles farces.

Bécassine

Rien ne prédestinait la petite bonne finistérienne à connaître la gloire, lors de son apparition, le 2 février 1905, dans les pages de l'hebdomadaire La Semaine de Suzette. Avec son dessin tout en rondeur et son caractère à la fois candide et bonhomme, Bécassine est l'une des ancêtres de la BD, à l'instar de la Famille Fenouillard et du Sapeur Camember. Elle évoque aussi le professeur Tournesol et Gaston Lagaffe. Elle est créée la même année que Little Nemo, garçonnet créé aux Etats-Unis par Winsor McKay, et considéré comme un des aïeux des héros de comics américains. Le berceau de ces deux héros centenaires est identique : la presse.

Bécassine est née par hasard : la veille du bouclage du premier numéro du nouvel hebdomadaire, La Semaine de Suzette, qui doit paraître le 2 février 1905 et disparaître en 1960, sa rédactrice en chef, Jacqueline Rivière, s'aperçoit que la dernière page est vierge, l'auteur pressenti ayant été terrassé par un rhume. Elle aurait alors improvisé une historiette inspirée par une bourde de sa bonne et l'aurait fait dessiner en urgence par Joseph Porphyre Pinchon, peintre et illustrateur. Bécassine est créée, et remporte un franc succès. Elle devient inséparable de La Semaine de Suzette.

D’après l’article de Yves Marie-Labé, Bécassine débarque, paru dans le Monde du 28 août 2005

Les Pieds nickelés

Ils apparaissent pour la 1ère fois dans l’Epatant le 4 juin 1908, sous le crayon de Louis Forton, dans une BD intitulée Les pieds nickelés qui met en scène trois personnages principaux, Croquignol, Filochard et Ribouldingue, trois petits filous, à la fois escrocs, hâbleurs et indolents.
Louis Forton avait auparavant « testé » ses personnages dans l’Americain illustré.

Peu à peu la bande dessinée rencontre un succès grandissant, les Pieds Nickelés prennent de l’envergure et de l’audace. Ils se frottent désormais aux grands de leur époque, le président de la République, le roi d’Angleterre et le Kaiser. Ils incarneront désormais les valeurs populaires françaises d’ingéniosité et de débrouillardise. Louis Forton a dessiné ces personnages jusqu’à sa mort en 1934.

Cliquez pour voir l'image plus grande
Plick et Plock

 

Cliquez pour voir l'image plus grande
Bécassine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Cliquez pour voir l'image plus grande
Les Pieds Nickelés