Accueil

C'est épatant
Les illustrateurs 

CHRISTOPHE (1856-1945)
Georges Colomb, dit Christophe
Christophe est l’auteur d’histoires illustrées parues en feuilleton à la fin du XIXe siècle. Fin observateur de la société, inspiré par les images d’Epinal, il est le créateur de personnages qui sont passés à la postérité : Le Sapeur Camember, Le savant Cosinus, la famille Fenouillard, et les lutins Plick et Plock.
Ses textes sont empreints d’un humour loufoque et tendre, et témoignent de sa grande culture.
Ami de Jean Jaurès et de Tristan Bernard, il fut également un botaniste de renom et signa des manuels scolaires en botanique et zoologie..
Professeur de sciences naturelles, il complète ses revenus dans différents journaux, et commence à faire paraître la Famille Fenouillard en 1889. Il continue ses publications sous le pseudonyme de Christophe, par référence à Christophe Colomb.

Benjamin Rabier(1864-1939)
Benjamin Rabier commence à travailler en 1890 comme comptable au Bon Marché à Paris, puis aux Halles. Grâce à l'appui de Caran d'Ache qu'il a rencontré l'année précédente, plusieurs revues françaises commencent à publier ses dessins (La Chronique Amusante, Gil Blas Illustré), mais aussi en Grande-Bretagne et aux États-Unis où il a plus de succès. Il est finalement publié régulièrement dans Le Rire et Pêle-Mêle, ce qui lui permettra de sortir ses premiers albums.
Au début du XXe siècle, Benjamin Rabier publie dans Diabolo Journal, dans l'Assiette au Beurre ou Le Chat Noir. Il se lance aussi dans l'édition pour enfants, en publiant un journal, Histoire comique et Naturelle des Animaux (1907-1908). Malgré ces succès, il gardera jusqu'en 1910 son travail aux Halles.
Benjamin Rabier écrit aussi de nombreuses pièces de théâtre (comme Ma veuve s'amuse en collaboration avec José de Bérys); il se lance, à partir de 1916, dans le dessin animé et s'occupe de publicité.
L'univers de Benjamin Rabier est peuplé d'animaux. En 1906, Benjamin Rabier publie chez Jules Tallandier une édition entièrement illustrée des Fables de La Fontaine. Il illustra aussi le Roman de Renard et l'Histoire Naturelle de Buffon. En 1921, Léon Bel s'inspira d'un dessin de Benjamin Rabier comme logo de sa marque "La vache qui rit". Cette vache décorait les camions de transport de viande fraîche pendant la Première Guerre mondiale et était surnommé la "Wachkyrie". Mais son personnage de bande dessinée le plus célèbre reste Gédéon le canard, dont les histoires ont été publiées entre 1923 et 1939 en 16 albums. Il a aussi dessiné la célèbre baleine des Salins du Midi.
Pour la cinémathèque Pathé Baby, de 1922 à 1925, il créa de nombreux dessins animés ayant pour sujets certains de ses personnages d'illustrateur comme Gédéon.
Il semblerait qu’Hergé se soit inspiré pour créer Tintin d’un des personnages de l’album Tintin Lutin, Onésime, qui portait une houppe et des pantalons de golf.

Forton
Louis Forton débute sa carrière artistique en 1904 avec la publication de L’Histoire du Sire de Ciremolle dans l'Illustré. Peu après la disparition de cette revue, il collabore régulièrement au Petit Illustré, à des revues militaires La Vie en Culotte Rouge, La Vie de Garnison ainsi qu’à Polichinelle et au Petit Illustré Amusant. Pour le lancement de L’Américain illustré, en 1907, il dessine de nombreuses histoires telles qu’Isidore Mac Aron, Anatole Fricotard et Séraphin Laricot, sous des pseudonymes anglophones tels que « Tom Hatt », « Tommy Jackson » ou « W. Paddock ». En 1908, il devient le principal dessinateur de l'Épatant pour lequel il crée les Pieds Nickelés. Parallèlement, il continue à dessiner pour des revues comme La Vie de Garnison, ainsi que mon Copain du Dimanche (1911) et le Pêle-Mêle (1924). En 1924, il crée Bibi Fricotin dans le Petit Illustré. En 1925, il crée Ploum pour l'Épatant.

Plick et  Plock
Plick et plock

 

 

 

 

Rabier  Diabolo  10 fev  1918
Rabier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pieds nickelés
Les Pieds Nickelés