Des animaux très humains

Solotareff – Une histoire de mots et d’images

« Quand je commence une histoire, j’ai en tête un univers que j’ai envie de dessiner […], puis je choisis un personnage que je dessine, et ensuite, tout de suite, j’écris l’histoire autour de ce personnage principal, à qui il arrive des aventures humaines. Puis je découpe ces aventures comme un scénario, en séquences. Lorsque mon découpage est prêt, je crée les images chronologiquement, l’une après l’autre. »

Edité à ses débuts chez Hatier, il publie notamment Théo et Balthazar, histoire d'un petit garçon et son rhinocéros évoluant dans un monde rassurant. Avec la série des Monsieur l’ogre publiée à l’Ecole des loisirs à partir de 1986, son univers devient plus agressif, plus cruel, toujours teinté d’un certain humour.

Illustration de G. Solotareff« Plutôt que de faire des choses gentillettes […], je préfère poser des questions parfois un peu difficiles pour que les enfants soient bousculés dans leur réflexion. C’est l’interrogation qui fait qu’on continue l’histoire et qu’on se pose des questions sur l’homme. »