< Accueil

Les Fanzines

Le principe même d’un fanzine est de parler de sa passion et de la partager. Avant les blogs du web, cela se faisait la plupart du temps en éditant un petit journal, photocopié ou imprimé, de quelques dizaines d’exemplaires à plusieurs milliers. Nineteen et Dig It n’échappent pas à la règle.
À des années d’intervalle, leur but reste le même : parler de tous ces groupes qui s’agitent dans les garages et les caves. Non pas pour combler un vide laissé par la presse spécialisée qui les ignore souvent mais par philosophie, « Avec une nette préférence pour l’Underground (les notions d’indépendances ou d’alternatif sont trop galvaudées) d’abord par caractère, notre curiosité a toujours été titillée par les marges.. Et on a de la sympathie pour ceux qui pensent (comme nous) que c’est l’Underground qui offre le plus de liberté ou le moins de contraintes » (Edito Dig It n°1), appliquant à la lettre le « Do it yourself » (« Fais le toi-même ») tant prônée par les punks, avec le souci permanent d’être partie prenante de l’effervescence et de faire
un bon journal où on apprend quelque chose.
Avec les années, la notoriété des deux fanzines toulousains a dépassé largement les frontières.

Dig It

Nineteen & Going Loco