Accueil
Tous les évènements Exposition principale : Nino Ferrer, il était une fois l’homme Dates clés Galerie photos Documents à télécharger Partenaires

Exposition principale : Nino Ferrer, il était une fois l’homme
Du 15 novembre au 16 février
Médiathèque José Cabanis

L’exposition Nino Ferrer, il était une fois l’homme propose au public de découvrir Nino Ferrer, artiste multi-facettes, à travers un parcours à la fois ludique et didactique. Vous pourrez découvrir des documents inédits exceptionnellement confiés par la famille et les proches du chanteur, mais aussi des archives audiovisuelles et radiophoniques, des photographies, des guitares…
Un travail possible grâce à la complicité et la générosité des commissaires d’exposition que sont Kinou, Arthur et Pierre Ferrari, la femme et les enfants de Nino Ferrer, qui ont permis d’accéder aux archives de l’artiste et de construire cette véritable malle aux trésors.
Nino Ferrer raconté par ses souvenirs et ses objets personnels.

Salle d’exposition
C’est devant une longue vitrine, comme une frise chronologique, que le public découvre Nino Ferrer comme dans un travelling de cinéma. Le visiteur avance à son rythme, cherche des détails comme une fouille archéologique. Un clin d’oeil à Nino qui voulut adolescent être archéologue et collabora avec le professeur Leroi-Gourhan.
Ses affiches de concerts et de disques restaurées rythment les époques et sont ponctuées par des vitrines qui marquent les temps clés de sa carrière à travers des costumes de scène, instruments et objets personnels.

Atrium
Un film inédit qui retrace la vie de Nino réalisé à partir d’archives familiales d’une grande qualité, de scopitones des années 1960, d’interviews et de concerts, à découvrir dans une cabine de projection, sous le regard de Nino representé par un buste du sculpteur Cartel.
En partenariat avec l'Ina.

Traité de la navigation, série de 9 gravures
Coursive 1er étage
« En 1997, Nino avait envie d’explorer de nouveaux modes d’expression, nous nous sommes rencontrés et c’est tout naturellement que je l’ai initié à la gravure dans mon atelier.
Nino a tout de suite aimé la gravure. En explorant cette technique rigoureuse, en multipliant les expériences avec passion et détermination, il a construit une oeuvre empreinte de force et de sensibilité, à l’image de sa personnalité. » Caroline Bouyer, graveur.

Écrits et partitions
Coursive 2e étage
Les commissaires de l’exposition nous entraînent de l’autre côté des notes, dans l’intimité de l’homme, homme de lettres et musicien, passionné par les livres et l’écriture, Nino Ferrer écrivait, romançait, créait. Des cahiers intimes, où il s’amusait à illustrer ses écrits par ses photos, aux partitions musicales originales de ses succès internationaux, le public est invité à regarder, lire et déchiffrer des traversées de vie du jeune homme, du musicien, de l’artiste.

Pochettes de disques
Coursive 3e étage
Nino a toujours cherché une grande créativité dans les visuels de ses disques, faisant partie intégrante de son oeuvre, en collaborant avec de grands artistes, comme Charles Maton (Suite en oeuf), Franck Margerin ( Rock'n'roll Cowboy), Claude Verlinde ( Metronomie ), Hugo Pratt… avant d’illustrer ses disques avec ses propres peintures.

 

Coproduction : Production Nino Ferrer et Barberine Production
Commissariat d'exposition : Pierre Ferrari
Co-commissaires : Kinou Ferrari, Arthur Ferrari
Commissaire associé : Olivier Souchard
Coordinatrice : Perrine Crubilé
Scénographie : Pierre Ferrari
Des animations (ateliers notamment, projections Ina) sont proposées autour de cette exposition (entrées libres).
Événement en partenariat avec l'Ina, France Bleu Toulouse, France 3 Midi-Pyrénées et les éditions Beuscher Arpège.


Crédit photographique : © P.Pascuttini 
Marie de Toulouse