Accueil>Dedieu à la bibliothèque !

Dedieu à la bibliothèque !

Temps fort

Crédits : T.Dedieu

Tout public

L'illustrateur et auteur prolifique Thierry Dedieu soigne ses textes et ses illustrations et s'adresse aux enfants à SA façon.

Date et heure : 28/11/2017 > 21/12/2017

Thème : Jeunesse

Temps fort

Crédits : T.Dedieu

Tout public

L'illustrateur et auteur prolifique Thierry Dedieu soigne ses textes et ses illustrations et s'adresse aux enfants à SA façon.

Date et heure : 28/11/2017 > 21/12/2017

Thème : Jeunesse

« Avant j'étais auteur/illustrateur du dimanche, le reste du temps j'étais un vilain publicitaire. Fini. Depuis 2004, je suis un gentil auteur et illustrateur de livres pour enfants. Rien que. »
L'illustrateur et auteur prolifique Thierry Dedieu soigne ses textes et ses illustrations et s'adresse aux enfants à SA façon. À chaque livre son style, avec le point commun d'une écriture ciselée : « S'ils ne lisent pas des mots savants dans les livres, où les liront-ils ? ».
Si ce n'est pas encore fait, nous vous proposons de découvrir le travail de cet artiste multi récompensé au travers de 3 expositions et de faire connaissance avec l'homme au travers d'une interview « à la Dedieu » !

Dedieu répond à nos questions 

Auteur-illustrateur jeunesse, ça veut dire quoi ?
Je fais des textes, que j’illustre ensuite. Le point de départ : trouver une histoire et l’écrire !

Après des études scientifiques, c’est un virage à 180°, non ?
Je voulais faire un métier d’image, mais ce n’était pas trop dans les projets familiaux ! J’ai donc attendu d’obtenir mon diplôme pour faire ce que je voulais. J’ai d’abord travaillé 15 ans dans la pub, puis j’ai commencé à écrire des livres pour enfants le week-end et je fais cela à temps plein depuis maintenant 15 ans environ.

Comment travaillez-vous ? Vous commencez par les textes, les illustrations ?
Une fois que j’ai une histoire, je cherche la meilleure façon de l’illustrer. J’adapte ma façon de dessiner au texte, ce qui est un peu particulier. Du coup, je n’ai pas vraiment de coup de crayon « signature » et si je ne mets pas mon nom, on ne sait pas que c’est de moi.

Où trouvez-vous l’inspiration ?
Je n’ai pas de méthode. Mais j’ai des centres d’intérêt comme l’Asie et la nature. Le reste fonctionne avec la curiosité.

Votre dernier ouvrage Si j’étais ministre de la culture vient de sortir. Les textes sont de Carole Fréchette. Est-ce plus confortable de vous appuyer sur les textes d’une autre personne ?
Des fois, j’ai des textes en moi et d’autres non. S’il y a une bonne entente avec l’auteur, alors pas de soucis !

Quels sont les plaisirs à être auteur jeunesse ?
La liberté ! Je ne fais jamais de livres de commande. Et j’ai des univers différents, je m’adresse à des âges différents et je ne m’interdis rien.

Quels sont les mauvais côtés ?
Je n’en vois pas trop. J’ai en plus la chance d’avoir des éditeurs fidèles.

Écrivez-vous aussi pour les « grands » ?
Je me suis tourné vers la jeunesse par hasard car j’aime l’illustration et l’écriture, et l’album permet de combiner les deux. Mais mes albums sont pour les lecteurs de 7 à 110 ans !

Quels sont vos projets et vos envies ?
Depuis quelques temps, je me fixe des challenges !
Reprendre des albums de genre, en respectant les codes. Il y a 3 ans, j’ai fait un livre sur Noël. En ce moment, je travaille sur les livres de princesses. Prince, princesse, sorcière… Le texte est écrit mais il faut maintenant l’illustrer, ce qui n’est pas une mince affaire…