LE FEU…

Le feu est également un agent destructeur de premier ordre. Au Moyen Âge les incendies sont nombreux car les matériaux utilisés pour la construction des maisons d’habitation comme le torchis et le bois facilitent sa propagation.
L’incendie de 1463 détruit les deux tiers de la cité, 7064 maisons disparaissent complètement et de nombreux bâtiments dont l’hôtel de ville, le Marché de la Pierre ou le Pont de la Daurade sont ravagés. Ces deux derniers seront rapidement reconstruits car essentiels à l’économie de la ville. Il faut attendre le XVIe siècle pour que la construction des habitations en torchis soit interdite et l’emploi de la brique recommandée. Malheureusement, si cette dernière limite la propagation, elle ne supprime pas les incendies. En 1871, le feu va ravager l’église des Cordeliers et en 1906 la partie restante du cloître du collège de Mirepoix sera détruite. Le 10 août 1917, le théâtre du capitole est à son tour la proie des flammes.

L'eau...

Les Hommes...
















mairie
mairie