DES INSTITUTIONS AUJOURD'HUI DISPARUES ...

LES CAPITOULS DE TOULOUSE...

Durant tout le Moyen âge, le nombre de capitouls varie, il est définitivement fixé à huit en 1438. Chaque capitoul représente un quartier de la ville ou « capitoulat » appartenant à la Cité et au Bourg. Au début du XIIIe siècle, une maison commune est construite sur l’emplacement de la mairie actuelle. Un sceau symbole de l’autorité municipale apparaît.
La charge capitulaire offre un certain nombre d’avantages, l’anoblissement en est le principal. Tout capitoul a désormais le « droit d’image » (se faire peindre le portrait), de posséder son propre blason. Il bénéficie, en outre, de certains privilèges juridiques : il ne peut être soumis à la question (torture) et relève directement de la Grande Chambre du Parlement.
La Révolution française met un terme à la fonction capitulaire en 1790. Le 28 février, lors d’une séance solennelle, la nouvelle municipalité et son maire sont installés. Les derniers capitouls déposent alors le chaperon, symbole de leur dignité.
< Précédent

LES COMTES TOULOUSE...

LE PARLEMENT DE TOULOUSE...
















mairie
mairie