DES INSTITUTIONS AUJOURD'HUI DISPARUES ...

LES CAPITOULS DE TOULOUSE...

placard  CapitoulsL’origine des capitouls remonte au XIIe siècle. Cette bourgeoisie, représentant la population commerçante de la ville forment avec les juges, le chapitre (en Occitan « Capitol ») et jugent les affaires entre marchands. En 1152, apparaît pour la première fois, la mention d’une structure municipale « Commun Conseil » composée des notables de la ville : un chapitre regroupant six « capitulaires » ou consuls, quatre juges et deux avocats représentant la Cité et le Bourg. Le comte est représenté par le viguier.

Peu à peu, ces consuls ou capitouls vont chercher à se dégager de la tutelle comtale et vont au fil des années former une administration municipale cohérente et organisée. Au XIIIe siècle, la municipalité toulousaine est définitivement constituée et ses pouvoirs étendus :
˘ Pouvoir législatif : elle organise la police, entretient la ville et contrôle le commerce (taxes, poids et mesures, réglementation des métiers).
˘ Pouvoir judiciaire : au civil, elle juge les prêts, les dettes et les ventes ; au criminel, elle peut poursuivre les meurtriers et a le droit de représailles.
˘ Pouvoir financier : elle fixe et lève les impôts, garde le trésor.
˘ Pouvoir militaire : elle peut lever la milice et faire la guerre comme bon lui semble (les capitouls en profiteront pour étendre le territoire communal ce qui explique l’importance de l’actuelle commune de Toulouse : 11 828 ha). ...SUITE >

LES COMTES TOULOUSE...
LE PARLEMENT DE TOULOUSE...
















mairie
mairie