LES ACTIVITES ECONOMIQUES

CASTEL-GESTA, LE PRESQUE DISPARU

À la mort de Gesta en 1894, le château fut vendu à un négociant toulousain, puis aux soeurs de la Charité de saint-Vincent-de-Paul, qui y hébergèrent des familles réfugiées durant la guerre. Puis il fut transformé en centre d’apprentissage de la couture pour les jeunes filles sans emploi. En 1956, il devint un lycée d’enseignement professionnel. En 1987, le château fut racheté par la Mairie de Toulouse qui y installa la classe d’orgue du Conservatoire supérieur national de musique. Le 3 octobre 1991, l’État classe le château aux monuments historiques. Il est encore occupé par un organisme de mutuelle, par la police municipale, puis un promoteur le rachète…
Le château de Verrières revient sur le devant de la scène le 15 octobre 2009 : le journal Le Monde révèle qu’il est au coeur d’une vaste escroquerie au patrimoine historique. Des squatteurs l’occupent, on y organise des freepartys. Il est aujourd’hui livré à l’abandon.

< Précédent

TOULOUSE ACTIVE ET INDUSTRIEUSE














 mairie
mairie