Jocelyne Deschaux, conservateur responsable du patrimoine écrit
à la Bibliothèque d'étude et du patrimoine, a travaillé étroitement avec l'artiste à la conception de l'exposition.

Née à Lille, avec une grand mère libraire, j’ai souhaité vers 16 ans travailler en bibliothèque, par amour des livres. Elève de l’Ecole des Chartes de 1986 à 1989, j’ai mené une thèse sur « Les francs-maçons du Nord au XVIIIe siècle, comme exemple de sociabilité », pour laquelle j’ai étudié, entre autres, le contenu des bibliothèques de ces lettrés pas comme les autres. Mon premier poste ensuite a été à la Direction du livre au Ministère de la Culture, au bureau du patrimoine, et c’est là que j’ai découvert le patrimoine écrit, qui est devenu une passion. Je suis depuis 20 ans (et oui, déjà !) à ce poste au patrimoine de la BMT ; parallèlement, je m’occupe aussi de la préservation du patrimoine sous toutes ses formes notamment lors des sinistres (je suis vice-présidente du Comité français du Bouclier Bleu, et déléguée régionale pour le grand sud ouest).

Le patrimoine, pour vous, c’est quoi ? :
Le patrimoine, c’est une production qu’ont écrite, peinte, gravée, façonnée, fabriquée, construite, tissée, brodée, etc, des hommes et des femmes pour exprimer leur joie, leur douleur, leur émotion, leurs interrogations, etc…A partir de ce patrimoine, témoignages de savoirs et de savoirs faire, nous pouvons avancer, pour ne pas réinventer…C’est à nous de préserver et de valoriser ce patrimoine, dans sa richesse extraordinaire.

L’art contemporain, c’est quoi ?
C’est le regard d’hommes et de femmes d’aujourd’hui, qui nous accroche, par leur façon de poser des questions. La créativité des artistes contemporains m’impressionne.