Jules Gervais-Courtellemont (1863-1931)

Dès 1907, Jules Gervais-Courtellemont photographie les paysages et les autochtones à travers un nouveau procédé de photographie en couleur :
l’autochrome, dont le procédé est mis au point par Louis Lumière. Explorateur dans l’âme, le photographe voyageur
entreprend de « lointaines pérégrinations » de Tanger à Constantinople, avec un voyage particulièrement marquant qui le mène à la Mecque. Il parcourt aussi le Yunnan, se révélant à la fois géographe (projet de création d’une ligne de chemin de fer Tonkin-Yunnan), topographe,  négociant (prospectant sur de possibles débouchés économiques pour les industriels français).
Il participe à la revue L’Illustration puis au National
Geographic Magazine. La cinémathèque de la ville de Paris
Robert-Lynen possède une collection exceptionnelle de plus
de 3 000 autochromes de Jules Gervais-Courtellemont dont
nous pouvons découvrir une sélection.

mausolée 
< Accueil < Retour  Quelques expéditions célèbres