La Croisière jaune (4 avril 1931-12 février 1932)

À la demande d’André Citroën, une expédition automobile qui traversera toute l’Asie est organisée par Georges-Marie Haardt et Louis Audouin- Dubreuil. Deux groupes d’explorateurs, d’artistes et de scientifiques sont constitués : le groupe Pamir part de Beyrouth et voyage d’ouest en est, et le groupe Chine de Tianjin, voyageant d’est en ouest. Ils doivent se retrouver au Xinjiang, puis se diriger ensemble vers Pékin.
Le départ est donné le 14 avril 1931 pour un périple de 12 000 kilomètres. Dirigé par Haardt et Audouin, le groupe Pamir emprunte l’antique route de la soie de Beyrouth au Penjab. La chaleur est parfois si élevée (50°c) qu’elle fait évaporer le carburant et certains passages sont si escarpés qu’il faut démonter les autochenilles pour les transporter par mules.
Le groupe Chine rencontre dès le départ nombreux problèmes de matériel et d’approvisionnement. Il traverse le désert de Gobi puis atteint le Sin-Kiang, où des combats opposent chinois et musulmans. Arrivé à la ville d’Hami, le maréchal King les retient en otage.


Au pied de l’Himalaya, Haardt et Audoin l’apprennent :
ils partent à cheval négocier leur libération et l’expédition
reprend. Le 12 février 1932, la mission atteint enfin sa
destination finale, Pékin.
La croisière jaune est le raid automobile le plus ambitieux du XXe siècle. La société de géographie de Paris lui décerne la  grande médaille d’or des explorations en 1933.
< Accueil < Retour Suite > Quelques expéditions célèbres