Edmund Dulac, illustrations féeriques

L’univers merveilleux d’Edmund Dulac
 Cliquez pour agrandir l'image
 Cliquez pour agrandir l'image   Cliquez pour agrandir l'image

La Toison d’or - 1918

Les illustrations de La Toison d’or révèlent une modification dans la manière de Dulac, qui s’écarte d’une figuration qui pouvait sembler conventionnelle. L’image se perçoit comme un tout et son sujet ne capte pas prioritairement l’attention. L’ensemble participe plus à une décoration qu’à une vision réaliste focalisée sur son sujet. Mais elle reste empreinte de classicisme, par son respect de l’harmonie des corps, par l’équilibre dominé des volumes, par l’ordre et la construction, sinon par la symétrie.
S’éloignant de son style antérieur, Dulac paraît se souvenir de l’art crétois. Il n’y a jamais chez lui cet académisme ou cette mollesse pseudo-antique retrouvée chez les artistes de second ordre peignant ce type de sujets. Il est toujours d’une grande élégance. On voit poindre dans son art un genre graphique nouveau qui se rapproche du style Art déco, ce qui prouve sa créativité.