Edmund Dulac, illustrations féeriques

L’univers merveilleux d’Edmund Dulac

Cliquez pour agrandir l'image

Omar Khayyam - 1909

La première planche, qui sert de frontispice à certaines éditions, montre le lever du soleil sur une ville endormie dans une Perse imaginaire : c’est un être dont on ne sait s’il est homme ou femme, drapé d’or, entouré par quelques rares nuages rosés qu’il éclaire. L’oeil est à sa hauteur et l’on voit la ville blanche, avec ses cyprès, ses arbustes et ses jardins en surplomb, qui quitte la nuit. L’ensemble donne l’impression d’une grande sérénité. La luminosité est superbe. Symétrique de la naissance du jour, la merveilleuse planche de la nuit représente un être féerique endormi, dans des drapés couverts d’étoiles. De nombreuses illustrations montrent des personnages immobiles et songeurs, les traits empreints d’une grande mélancolie.