Edmund Dulac, illustrations féeriques

L’Angleterre, terre d’adoption

rackham

La Grande-Bretagne est alors le pays qui maîtrise le mieux la chromolithographie, ce qui explique l’essor formidable du livre illustré dans ce pays. Cette technique de reproduction permet un rendu parfait des nuances de l’aquarelle et évite les erreurs de reproduction de la part de graveurs peu scrupuleux. Des imprimeurs tels Edmund Evans (1826 - 1905) reproduisent alors des artistes comme Kate Greenaway (1846 - 1901) ou Randolph Caldecott (1846 - 1886), ce type de publication prend alors de l’ampleur et peu à peu l’aquarelle devient le moyen d’expression favori des illustrateurs britanniques.

Au tournant du XIXe et XXe siècle, des maisons d’éditions tels Hodder & Stoughton et J. M Dent publient, au moment des fêtes de fin d’année, de somptueux livres d’étrennes illustrés par Arthur Rackham (1867 - 1939), William Heath Robinson (1872 - 1944), ou encore Edmund Dulac (1882 - 1953) et dont les originaux sont exposés dans de prestigieuses galeries londoniennes.