ico  1904

 Accueil - <page suivante >> 

C'est épatant
1904 - 1934 : L'essor de l'illustration

La presse des filles

Dès le XIX° siècle, un grand nombre de titres s’adressent spécifiquement aux filles.

Le très sage Journal des demoiselles connaîtra une belle longévité (1833-1922) mais sera concurrencé au début du XXe siècle par des publications plus attrayantes, où le dessin prend une importance accrue.

La Semaine de Suzette, dès 1905, développe des thématiques qui restent conservatrices, le lectorat visé étant avant tout, pour La Semaine de Suzette, les petites filles issues de la bourgeoisie, voire de la noblesse. Il faut avant tout maintenir l’ordre social en place, et les filles doivent rester à leur place, c'est-à-dire à la maison. Le journal connaît un succès durable grâce à sa forme soignée, à l’intérêt des histoires racontées, et surtout grâce au personnage de Bécassine.

Fillette, apparue en 1909 chez Offenstadt , l’éditeur de l’Epatant, s’adresse à une catégorie sociale moins favorisée. Son héroïne principale, Lilli, devenue « l’espiègle Lilli », se montre turbulente et peu respectueuse de l’autorité , mais les textes demeurent moralisateurs et assez conventionnels.  De manière générale, le contenu des journaux pour filles incite ses jeunes lectrices à se montrer toujours aimables, gracieuses, et à avoir bon cœur….

Dans les années 1960, les publications destinées aux filles vont disparaître, au profit de journaux mixtes. On assiste à leur réapparition depuis les années 90.

la semaine de  Suzette  No 12 pg double
La Semaine de Suzette

Lisette  20 mai 1923  No 97 page de titre
Lisette

  le  Journal  Rose  No 194 pg 190
Le journal Rose